top of page

CONGRÈS ANNUEL

Le congrès annuel de l’Association forestière Saguenay–Lac-St-Jean est devenu une tradition pour les gens provenant de l’industrie forestière, de la forêt privée, des milieux municipaux et scolaires.

 

Réunissant près de 200 personnes, ce lieu d’échange permet aux congressistes d’assister à des conférences sur différents enjeux forestiers, de visiter plus d’une trentaine de kiosques animés par une variété d’exposants et de côtoyer divers intervenants du milieu.

À PROPOS

À chaque année, depuis maintenant plus de 80 ans, le congrès annuel de l'AFSL prend place et invite les passionnés du milieu de la forêt à s'interroger, à partager leur point de vue et leurs connaissances autour d'une thématique choisie. 

Pour avoir plus d'informations sur le congrès, le Salon de la forêt et du bois ou encore la Revue à l'arbre, consultez l'édition passée ci-dessous. 

Plan de travail 3_edited.jpg

INFORMATIONS CONGRÈS 2024 À VENIR

CONGRÈS 2022
THÉMATIQUE : UNE CULTURE AU COEUR DE NOTRE HISTOIRE

PROGRAMME : 

M. André Pichette,

 

Ph.D., professeur titulaire, directeur du Laboratoire d’analyse et de séparation des essences végétales (LASEVE) et co-directeur du Centre de recherche sur la Boréalie (CREB) à l’UQAC

« BIOPRODUITS À PORTÉE MÉDICINALE »

Les produits d’origine naturelle occupent une place importante dans la découverte de nouveaux composés utiles pour l’humain. Les ressources végétales et même animales du territoire québécois sont des immenses réservoirs de composés méconnus avec un fort potentiel d’utilisation. Depuis près de 20 ans, l’équipe de recherche du laboratoire LASEVE de l’Université du Québec à Chicoutimi travaille activement sur l’étude de la composition chimique des ressources végétales ainsi que sur la caractérisation de leurs activités biologiques.

M. Gilbert Dominique,

Chef des Pekuakamiulnuatsh

« NUTSHIMIT SOURCE DE L’IDENTITÉ ET DE LA PROSPÉRITÉ DES PEKUAKAMIULNUATSH »

Une présentation sur l’importance de Nutshimit (Territoire) pour la préservation du mode de vie et de la langue ilnu et pour le développement notamment économique de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh.

M. Claude Villeneuve,

biologiste, professeur titulaire au département des sciences fondamentales, directeur de la Chaire en éco-conseil, directeur de Carbone boréal de l'UQAC

« LA FORÊT RÉGIONALE ET LE CLIMAT : LE DÉFI 2050 »

Exploitée depuis 1840, la forêt du Saguenay−Lac-Saint-Jean était un héritage d’une période froide qui s’est terminée vers 1880 et qui a duré 5 siècles. Depuis cette époque, la température a été relativement stable jusqu’en 1980 où elle a commencé à augmenter rapidement de 0,7 degrés C. Avec l’évolution des émissions de gaz à effet de serre les modèles climatiques prévoient une augmentation fulgurante de l’ordre de 3 degrés de la température annuelle dans notre région d’ici 2050. Quelles seront les conséquences de ce réchauffement brutal sur nos forêts ?

M. Érik Langevin,

professeur, directeur du Laboratoire d’histoire et d’Archéologie du Subarctique oriental à l’UQAC

« LE BOIS DANS TOUS SES ÉTATS PENDANT LA PALÉOHISTOIRE »

L'archéologie est une discipline basée sur la découverte des vestiges matériels ayant survécu au temps. Or, les matériaux organiques tel le bois ou ses dérivés survivent très mal à l'abandon et à l'enfouissement. Pourtant, d'autres types d'indices informent sur l'utilisation de ce médium et révèlent que le bois (depuis son écorce jusqu'à son feuillage, en passant pas ses racines) était largement utilisé. Nous allons donc discuter dans cette conférence de la nature de ces indices et de la vision que les populations de la Paléohistoire auraient eu du monde végétal.

Personnalité forestière

Clifford Moar

L’ancien chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Clifford Moar, a été nommé Personnalité forestière 2022 à l'occasion du Congrès de l’Association forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean (AFSL) le 27 octobre dernier.

Ayant effectué quatre mandats à titre de chef de la communauté Innue, il a toujours favorisé le partage des valeurs entre les différentes communautés, l’entraide, le respect, l’écoute, la concertation, le partenariat et le dialogue pour trouver des solutions aux différends.

bottom of page